Home Nouveaux médias et droit de l'information Protection de notre vie privée sur le Net, impossible ?
Protection de notre vie privée sur le Net, impossible ? PDF
Nouveaux médias et droit de l'information
Écrit par Caroline Brasil Santana   
Lundi, 29 Mars 2010 21:30

 

Contrôlez-vous vos informations personnelles?

De nos jours, nous enregistrons des milliers de données personnelles sur Internet. Nous donnons notre accord à la longue liste des conditions de confidentialité, le plus souvent sans la lire ! Les internautes ne sont donc pas toujours conscients de la tonne d’informations les concernant qui circulent sur le Net. Dès lors, le risque de voir sa tête (si ce n’est toute sa vie) affichée dans un journal ou sur un site n’est pas exclue.

Marc L., 29 ans, a vu sa vie étalée dans un bimestriel, Le Tigre. De son numéro de téléphone, aux prénoms de ses anciennes copines, en passant par ses convictions, ses lieux de vacances, le nom de son patron… Tout y est passé !

Comment le journaliste s’y est pris pour dresser son portrait ? Il a investigué en parcourant la toile, de Flickr à Facebook, en passant par Google ou Youtube. Le jeune homme avait ainsi laissé des milliers d’informations le concernant sur le Net.

 

Beaucoup ont dénoncé une terrible atteinte à la vie privée de cet internaute. En effet,  le journaliste a divulgué des données relatives à sa vie la plus intime. Informations, qui, il faut le reconnaitre, n’avaient aucun intérêt à être publiées ! Pour que cela lui serve de leçon, quant aux dangers du Net, justifie le journaliste auteur de l’article !

 

Ainsi,  on s’interroge fortement sur le côté déontologique du geste. Mais sa démarche est tout à fait conforme d’un point de vue juridique. En Belgique, la loi dénonce une atteinte à la vie privée pour deux types de fautes dans la presse écrite : une investigation dans la vie privée pour obtenir une information, et la divulgation d’une information relative à la vie privée, sans le consentement de l’intéressé. Il semblerait qu’on soit en plein dedans pour Marc !

 

Pourtant, malheureusement pour lui, la loi ne s’applique pas. Car en effet, le malheureux internaute a tacitement accepté le dévoilement de ces informations par sites interposés : Facebook, Twitter, Youtube et autres sites libres d’accès.  Ainsi dès que les gens rentrent dans le système du Net, ils ont de grands risques de ne plus maitriser leurs informations. Par recoupement de sites, il est possible de reconstituer l’intimité d’une personne, sans que celle-ci ne le sache. Et après, il est très difficile de sortir ou d’éliminer certaines informations…

 

Le problème principal des réseaux sociaux: des clauses de confidentialité longues et floues, qui permettent toutes les interprétations possibles. Et la toile est un espace où il est toujours possible de trafiquer les systèmes et d’accéder aux bases de données confidentielles. Et il n’est pas évident d’effacer toutes traces de sa présence sur Internet. Par exemple, le cache de Google permet d’accéder à des sites supprimés ou qui n’existent plus officiellement.

 

 

Le traitement des données sur les individus, et la notion même de vie privée doivent donc évoluer avec les nouvelles technologies. En effet, la protection de la vie privée intègre le contrôle de chacun pour des informations qui le concernent, et également toutes données se rapportant à lui qui ont été révélées par d’autres personnes que l’intéressé. Comment encore avoir  le contrôle de sa vie privée sur le Net lorsque d’autres amis mettent photos, aspects intimes de nous sur Facebook … ?